amitié


amitié
Amitié, Amicitia, Coniunctio, Consuetudo, Necessitudo, Amitié est la bien venuë par tout, Amicitia nullo loco excluditur.
Amitié variable, Desultoria amicitia. Hoc est, identidem euarians, non constans, B.
Amitié qui ne varie point, Firma amicitia.
Amitié est necessaire parmy gens de bien, Bonis inter bonos necessaria amicitia est.
L'amitié n'est point refroidie ne amoindrie, Non refrixit amor.
L'amitié s'espand entre toutes gens, Serpit per omnium vitam amicitia.
Ceste amitié ne vaut rien, ne de tenve, Nulla est haec amicitia.
Grande amitié, Coniunctio.
Ancienne amitié, Magna vetustas et consuetudo.
Amitiez feintes et couvertes, Fucosae amicitiae.
Amitié de trop grande monstre et apparence sans effect, Amicitiae ambitiosae.
Amitié de Cour, Desultoria amicitia, fortunae assecla, B.
Sauf le droict d'amitié, Saluo iure amicitiae.
Appointer quelque chose par amitié et amour, Cum bona gratia aliquid componere.
Plaisir fait par amitié, Opera amicabilis.
Pour l'amitié que j'ay en toy, Pro amicitia tua.
Il y a amitié entre vous deux, Intercedit illi tecum amicitia.
J'ay grande amitié d'ancienneté avec eux, Veteres mihi necessitudines cum his intercedunt.
Il faut avoir amitié avec cestuy, Habenda est amicitia cum hoc.
Je n'ay nulle amitié avec luy, Cum illo nulla est mihi gratia.
Qui n'a nulle amitié avec aucun, Exors amicitiae.
N'avoir aucune cognoissance d'amitié ne par usage, ne par apprentissage, Amicitiam nec vsu, nec ratione habere cognitam.
Acquerir l'amitié de beaucoup de gens, Gratiam multorum colligere, Amicitias comparare.
Acquerir l'amitié de tous les gens de bien, Cum bonis omnibus gratiam inire.
Vertu assemble et unit les amitiez, Virtus conciliat amicitias.
Delaisser et quitter quelque amitié, Amicitias dimittere, Amorem deponere.
Contrefaire amitiez, Fingere amicitias.
Delaisser l'amitié d'aucun à cause qu'il est affligé, Ab afflicta amicitia transfugere.
Entretenir l'amitié d'aucun, Continere vel retinere gratiam alicuius.
Ce qui entretient l'amitié, Nodus amicitiae.
Exercer amitié et entretenir, Colere amicitias.
Garder amitiez, Amicitias tueri.
Mettre quelqu'un en l'amitié d'un autre, et en sa grace, Aliquem alteri insinuare.
Il m'a monstré aussi grande amitié, que fait le pere à ses enfans, Non secus in me pius fuit, quam pater in filios.
Oster l'amitié d'entre les hommes, Tollere e vita amicitiam.
Se partir de l'amitié d'aucun, Ab amico discedere.
Prendre amitié avec aucun, Ad amicitiam aliquem adiungere, Aliquem in amicitiam recipere, Constituere amicitiam cum aliquo.
Recevoir aucun en amitié, In amicitiam aliquem accipere, Recipere, Suscipere.
Quand on remet aucun en amitié comme devant, Reconciliatio gratiae vel concordiae.
Se retirer peu à peu d'une amitié, Eleuare amicitias remissione vsus.
Ne tenir conte de l'amitié d'aucun, Negligere gratiam alicuius.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amitié — [ amitje ] n. f. • amistié 1080; lat. pop. °amicitatem, accus. de °amicitas, class. amicitia 1 ♦ Sentiment réciproque d affection ou de sympathie qui ne se fonde ni sur les liens du sang ni sur l attrait sexuel; relations qui en résultent. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • Amitie — Amitié Pour les articles homonymes, voir Ami (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • amitié — AMITIÉ. s. f. Affection que l on a pour quelqu un, et qui d ordinaire est mutuelle. Ils vivent dans une grande amitié. Ancienne amitié. Etroite amitié. Ferme, constante amitié. Grande amitié. Bonne amitié. Amitié réciproque. Amitié sainte, sacrée …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amitié — Amitié. s.f. Affection mutuelle, reciproque entre deux personnes à peu prés d égale condition. Ils sont dans une grande amitié. Il se dit aussi quelquefois, quoyque l affection ne soit pas reciproque. Il n a jamais eu d amitié pour moy qui en ay… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Amitié — (fr.), Freundschaft …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Amitié — Pour les articles homonymes, voir Ami (homonymie). Au bord du ruisseau, peinture de …   Wikipédia en Français

  • AMITIÉ — s. f. Affection que l on a pour quelqu un, et qui d ordinaire est mutuelle. Ancienne amitié. Étroite amitié. Ferme, constante amitié. Grande amitié. Bonne amitié. Amitié réciproque. Amitié sainte, sacrée, inviolable, véritable, tendre, sincère,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • amitié — (a mi tié ; de trois syllabes) s. f. 1°   Sentiment qui affectionne, attache une personne à une autre. Les liens d une étroite amitié. Mon amitié pour vous. Rompre l amitié. Retirer à quelqu un son amitié. Bien placer son amitié. Une haute amitié …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AMITIÉ — n. f. Lien d’affection qui unit une personne à une autre. étroite amitié. Ferme, constante amitié. Amitié réciproque. Amitié sainte, sacrée, tendre, sincère, cordiale. Amitié apparente. Amitié trompeuse, intéressée. Les liens de l’amitié. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • AMITIÉ —     On a parlé depuis longtemps du temple de l Amitié, et l on sait qu il a été peu fréquenté.     En vieux langage on voit sur la façade     Les noms sacrés d Oreste et de Pylade,     Le médaillon du bon Pirithoüs,     Du sage Achate et du… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire